FILO 2013

Edition et diffusion du livre scolaire au Burkina Faso :

Etat des lieux et perspectives

 

altLa 13ème édition de la Foire Internationale du Livre de Ouagadougou (FILO) sera conjointement organisée par quatre départements ministériels. Il s’agit de ceux en charge de la culture et du tourisme, de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, des enseignements secondaire et supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. C’est donc une nouvelle ère qui s’ouvre pour la FILO, et c’est sans doute une des grandes décisions issues de la 12ème édition qui s’est tenue  du 26  au 30 novembre 2013 à Ouagadougou dans le pavillon du Soleil Levant du SIAO, avec comme thème : « Edition et diffusion du livre scolaire au Burkina Faso : Etat des lieux et perspectives ».

Du reste, si la FILO 3013 était présidée par le Ministre Baba HAMA, les co-parrains étaient Moussa OUATTARA du MESS et Koumba BOLY du MENA, avec un soutien fort du Ministre Isaï Gnissa KONATE du MRSI. Choix motivé par la nécessité de sensibiliser ces secteurs pour la prise en compte des productions littéraires burkinabé dans les programmes pédagogiques de notre pays au profit des jeunes générations. En attendant de revenir sur le protocole d’accord, il faut dire que l’édition 2013 fut d’une grande satisfaction pour les organisateurs, avec les 63 exposants présents dont sept (7) éditeurs étrangers. L’édition a également connu un engouement fort rassurant auprès du public, surtout auprès des élèves et étudiants.

Sur le plan thématique, cette FILO s’est intéressée au livre scolaire en tant que pivot central des activités éditoriales dans l’optique de créer  de nouvelles conditions de partenariat entre éditeurs privés et éditeurs institutionnels autour de la production de manuels scolaires et parascolaires. L’environnement du livre scolaire et parascolaire constitue un marché important pour les maisons d’édition au regard des effectifs en forte croissance. Mieux, la stratégie nationale pour le développement du livre dont l’adoption est attendue pour les jours à venir, amorcera une meilleure structuration de l’industrie du livre au grand bonheur de tous.

La 12e édition de la FILO  a tenu toutes ses promesses, tant à travers les conférences et débats publics que par la qualité et l’engagement des personnalités invitées.

 

LE PREMIER MINISTRE A LA FILO

altLuc Adolphe TIAO, journaliste et grand lecteur, s’est rendu à la FILO le mercredi 27 novembre 2013 dans l’après-midi. Venu témoigner son intérêt pour les œuvres et activités littéraires, il a fait tour complet des stands et n’a pas manqué d’acheter quelques ouvrages, d’encourager les exposants et les organisateurs. Il a également réaffirmé le soutien du gouvernement à la FILO et aux éditeurs. Son passage dans l’espace enfant a été très émouvant, les enfants lui ayant réservé un accueil chaleureux.

 

ECRIVAIN D’HONNEUR

, Maître PACERE TITINGA Frédéric l’écrivain invité d’honneur de la 12ème FILO

TABLE RONDE SUR L’EDITION LOCALE

ESPACE ENFANTS

OLYMPIADES

La FILO comporte deux volets, à savoir :

- la foire elle-même, constitué par des expositions ventes et/ou expositions simples de livres, l’exposition de la presse écrite nationale, etc.

- et les colloques qui l’accompagnent à savoir les conférences, tables rondes, concours littéraires, rencontres avec des écrivains, séances de dédicace d’ouvrages.

Une journée d’hommagesera consacrée à l’écrivain émérite du Nigéria CHINUA ACHEBE décédé cette année même.

L’innovation majeure de la présente édition est la table ronde consacrée aux langues nationales et la reprise des olympiades scolaires.

 

1.      Ecrivain invité d’honneur national

 

altNéle 31 Décembre 1943 à Manéga, au BURKINA FASO, Maître PACERE TITINGA Frédéric est marié  et père de trois enfants. Celui qu’on appelle affectueusement le doyen des avocats du Burkina Faso est donc un homme de culture chevronné.

Il fit ses études Primaires et Secondaires à Koudougou (BURKINA FASO) et  Dabou (CÔTE D’IVOIRE). Ses études Universitaires à Abidjan (Côte d’Ivoire), Ouagadougou (BURKINA FASO), Dakar (SENEGAL) et Rennes (France).

Maître PACERE est Titulaire d’une Licence en Sciences Juridiques de Droit Public (actuelle Maîtrise) de l’Université de Rennes, et d’une autre en Lettres et Sociologie (actuelle Maîtrise) depuis 1972. Etudes complétées plus tard par des thèses de doctorat. C’est en 1972 qu’il décroche  le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (C.A.P.A.).  Premier Voltaïque (Burkinabé) engagé dans cette profession, il prête serment le 09 novembre 1973. Il devint le premier Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Burkina Faso jusqu’en 1992. Avocat Principal (Lead-Counsel) de la Défense depuis 1998 au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (T.P.I.R.) à Arusha en Tanzanie; il est membre fondateur de plusieurs mouvements et associations de juristes, des droits de l’homme, de la littérature et membre de plusieurs jurys internationaux à travers le monde.

Homme de culture et homme de lettres, il est le fondateur du Musée de Manéga, considéré comme le plus grand musée privé d’Afrique. Il est l’auteur du concept de la « Bendrologie  ou langage des tam-tams et des masques d’Afrique » ; ayant à son actif plus de 60 livres écrits en Langue française et plus d’une vingtaine de préfaces de livres  d’autres auteurs.

De  « Refrains sous le Sahel » (Poésie)  en 1976 à l’« Anthologie de la Poésie Burkinabé » publiée en 2012, ce « Docteur Honoris Causa » de l’Université Louis de Montesquieu d’Abidjan, République de Côte d’Ivoire (2007) a engrangé beaucoup de lauriers dont le Grand Prix Littéraire de l’Afrique Noire, (Goncourt Africain) le plus Grand Prix Littéraire francophone de l’Afrique Noire en 1982 ; et le Grand Prix GOUDOULI de Poésie  2009 de l’Académie des Arts, Lettres et Sciences de Languedoc (Paris 14 Mai 2009).  

Il est le créateur de la Collection  de Disques, « Les Trésors du Mogho » qui a édité plusieurs dizaines de disques et de cassettes de musique traditionnelle depuis 1976. 

Ce Prince héritier, Ministre des Coutumes à la Cour de Manéga avec le titre de « Naba Termitière » est également PRINCE à la Cour Royale des Baoulé Akan, (SAKASSOU-Côte d’Ivoire), sous le Titre de NANAN KOUAME TOTO II. Il est Commandeur de l’Ordre National du Burkina Faso depuis 2010.

2.       Editeurs et auteurs invités d’honneur extérieurs

Nous suggérons comme invités d’honneurs des éditeurs et auteurs de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Togo, du Bénin et du Cameroun pour leur grande expérience en matière d’édition et d’écrivain.