Forum des collectivités locales

Un plaidoyer pour l’exploitation du patrimoine culturel. Dans le cadre de la Semaine Nationale de la Culture, un forum sur les collectivités territoriales s’est tenu, le jeudi 29 mars 2012 dans la grande salle de spectacle de la maison de la Culture. Ce panel avait pour objectif d’amener les élus locaux à mieux percevoir l’apport de la culture dans l’essor des collectivités territoriales. La 16e édition de la semaine nationale de la Culture (SNC), comme les précédentes, a intégré dans son programme d’activité un volet consacré aux travaux de réflexion. Ainsi,  hier jeudi 29 mars 2012, un forum sur l’apport du patrimoine culturel et de la création artistique à l’essor des collectivités territoriales a eu lieu dans la salle de spectacle de la  maison de la culture.

Il a permis donc aux élus locaux d’échanger autour de cette problématique. Le panel a été animé par trois hommes de culture à savoir, Désiré Ouédraogo, Batioula Jacob Yara et David Sanon. Par le biais de ces trois communications, le rôle important de la culture dans le développement de nos communes a été mis en exergue. C’est le directeur des études et de la planification du ministère de la culture et du tourisme, M. Désiré Ouédraogo qui a ouvert le bal des panels à travers le thème : « politique culturelle du Burkina Faso ». En cinq grands points, M. Ouédraogo a expliqué aux élus locaux les grands axes de la politique culturelle adoptés par son département. A titre d’exemple, nous citons celle adoptée le 10 novembre 2009 dont l’objectif est de faire de  la culture un pôle dynamique jouant un rôle essentiel dans le développement. Cela favorisera du même coup, la cohésion nationale et le rayonnement international du pays. Nous avons également la prise en compte de la culture dans la SCADD ou encore les perspectives de partenariat avec les collectivités territoriales. « Culture et développement local », c’est sous cet angle que l’enseignant en sociologie, Batioula Jacob Yara, à la suite  du premier a fait savoir aux participants, comment le patrimoine culturel et la création artistique peuvent contribuer au développement d’une localité. A son avis, aucune collectivité au Burkina Faso n’a, à ce jour, suffisamment exploité son patrimoine culturel et la création artistique de ses fils et filles pour insuffler le développement. Quant au dernier intervenant, le rédacteur en chef du journal Faso actu.com, David Sanon, il a souhaité que les élus locaux s’approprient l’importance du réseautage dans la diffusion de l’information culturelle. Il les a également exhortés à élaborer des politiques culturelles qui pourraient permettre une bonne visibilité à leurs communes mais aussi contribuer à leur essort économique. Son message a été construit à partir du thème « ville créative et réseautage ».