Visite de sites touristiques à Banfora

A la découverte des merveilles de l’Ouest du Burkina. Dans le cadre de la SNC, un circuit touristique a été organisé à l’intention des festivaliers. La 1ère sortie a eu lieu le mercredi 28 mars 2012 et a permis aux participants de découvrir les potentialités du Burkina à savoir les cascades de Banfora et les dômes de Fabédougou situés à quelques kilomètres de Banfora. Cette sortie touristique était orientée vers l’Ouest du Burkina. La première escale était du côté des dômes de Fabédougou. Ces dômes qui sont de grosses montagnes de pierres, composés de grès. Ils ont diverses formes dus à l’érosion. A noter que cet endroit est un lieu de sacrifice pour le bon fonctionnement du village ou tout simplement pour bénéficier d’une bonne pluviométrie.

Selon Amadou Hébié qui est chargé de guider les touristes, 90 % des touristes sont des français et cela marche en fonction des vacances françaises, la plupart du temps dans le mois d’août où ils enregistrent 10 à 15 touristes par jour comparativement aux autres mois où le nombre varie entre 4 à 5 visiteurs. A quelques kilomètres de là, ce sont les cascades. Dans cet endroit, la nature s’impose réellement avec sa fraîcheur. Une grande quantité d’eau qui quitte les collines pour redescendre à la rencontre d’autres eaux. D’où vient cette eau et quelle est sa destination ? Autant de questions que les touristes se sont posés. Mais une chose est certaine. Cette eau est servie en grande majorité pour arroser les champs de canne à sucre dont la culture est dévéloppée dans cette zone. Dans le cadre de la SNC, M. Aboubakar Sidiki Touré, maire adjoint de Bouaké (Côte d’Ivoire), aussi invité par la mairie de Bobo-Dioulasso était de la partie. Il dit avoir été impressionné sur ces sites : « Je trouve que c’est une expérience enrichissante et je pense qu’il serait bien que Bobo développe ce tourisme non seulement pour le bien du Burkina, particulièrement de Banfora ».

Quant au représentant du directeur de l’office national du tourisme burkinabé (ONTB) Jean-marie Traoré, l’objectif recherché par l’ONTB est d’amener les enfants à découvrir nos sites qui sont peu connus.

Les enfants étaient émerveillés à la vue de ces potentialités du pays que leur enseignaient les éducateurs.