déclaration des oeuvres et répartition des droits d'auteur

Répartition des droits d'auteur et droits voisins

Le BBDA et ses membres accordent leurs violons

Le Bureau burkinabè du droit d'auteur (BBDA) organise du 9 au 10 avril 2019 à Ouagadougou, une formation sur la déclaration des oeuvres ainsi que la répartition des droits d'auteur au profit de ses membres. C'est musicalement que ladite formation a débuté, avec une

note improvisée par l'un des formateurs, Sosthène Yaméogo à laquelle plusieurs artistes ont joint leurs voix.
Pour cette première journée, la filière musique était à l'honneur. Les experts de la Commission technique d'identification des œuvres littéraires et artistiques (CTIOLA) et des praticiens de la gestion collective des droits d'auteurs et droits voisins ont donné des communications dans l'optique de mieux faire connaître les outils et techniques de répartition des droits.
Étant donné que les règles de répartition des œuvres sont souvent remises en cause par les ayant droits, <<cette commission a pour but d'identifier les œuvres reçues par le BBDA, de déterminer la présomption de paternité en vue de faciliter leurs documentations, conformément au règlement de répartition, d'affecter les coefficients aux genres et de réduire les conflits liés aux mauvaises déclarations>>, a indiqué le Directeur général du BBDA, Wahabou Bara, dans son discours d'ouverture.
Sur une œuvre musicale, il y a plusieurs intervenants, notamment l'auteur, l'interprète, l'arrangeur et l'adaptateur. Selon le DG du BBDA, il est important que les uns et les autres puissent savoir le rôle que chacun a joué sur une œuvre musicale.
A en croire le Président de la CTIOLA musique, Sosthène Yaméogo, cette formation permettra de clarifier les choses afin que le sociétaire ait des pistes pour aller se renseigner, investiguer et mieux s'affirmer en tant que musicien.