Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Patrimoine culturel immatériel (PCI): des détenteurs seront bientôt outillés


Culture Actualites

Le Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme, à travers la Direction générale du patrimoine culturel (DGPC) a tenu le mercredi 04 mars 2020 à Ouagadougou, une réunion d’information sur le projet « Renforcement des capacités des acteurs intervenants dans la sauvegarde du PCI au Burkina Faso ».



Présidée par le Secrétaire général dudit ministère, Lassina Simporé, cette rencontre a regroupé des cadres de l'administration publique, des acteurs du monde de la recherche, d’organisation de la société civile culturelle ainsi que des représentants des collectivités. L’objectif vise à leur présenter ledit projet dont la mise en œuvre va commencer très prochainement. Après la présentation, Dr Simporé a invité les participants, chacun en ce qui le concerne, à prendre les dispositions idoines pour accompagner le projet.

Le Burkina Faso a ratifié le 21 juillet 2006, la Convention du 17 octobre 2003 de l’UNESCO pour la sauvegarde du PCI. C'est partant de cela, qu'un inventaire a permis de recenser 1492 éléments du PCI s’exprimant dans tous les actes du quotidien des communautés burkinabè. À la suite, ledit projet a été soumis pour financement à L’UNESCO en 2018. Sa validation a pour objectif de renforcer les capacités des acteurs en matière de sauvegarde du PCI des communautés ethnoculturelles du Burkina Faso. Il s’agira essentiellement de former les acteurs sur l’ensemble du processus global de sauvegarde du PCI. Le projet sera exécuté sur deux (02) ans, à savoir 2020-2021. L’assistance financière du Fonds de sauvegarde du PCI de l’UNESCO est estimée à 230.723.286 Francs CFA, qui représentent 80% du budget total consacré à l’exécution de l’activité.


Partager sur :
Les dernières actualités

Les sites touristiques