Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Projet de loi d'orientation du Tourisme : la ministre répond aux préoccupations des députés


structures Référentiels culture et tourisme Actualites

Présente à l'hémicycle, ce 16 avril 2021, pour défendre le projet de loi portant loi d'orientation du Tourisme, Dr Élise Foniyama Ilboudo/ Thiombiano, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, a répondu aux préoccupations des élus nationaux.

La ministre a commencé par saluer tous les élus qui ont fait des suggestions, en vue d''enrichir le présent projet de loi.



Abordant une question relative aux conséquences de l'insécurité sur le tourisme, la ministre a reconnu qu'elle affecte le secteur. Selon elle, les arrivées de touristes non résidents sont passées de plus de 230 000 en 2016 à environ 143 000 en 2019.

Parlant de la promotion du tourisme interne, Dr Thiombiano a invité les députés de la huitième législature a jouer leur partition, aux côtés du gouvernement.

Parlant des sites qui connaissent des difficultés, elle a indiqué qu'il y a un plan d'aménagement en cours d'exécution. De ses explications, la restauration des sites demande de gros investissements.

Aussi, la ministre en charge du Tourisme a appelé à une collaboration avec le département en charge de l'éducation nationale et les collectivités territoriales pour promouvoir le tourisme interne.

De son avis, les communes peuvent y contribuer, en proposant des circuits touristiques.

Au sujet des initiatives de son département pour renforcer le tourisme interne, elle a avancé que son département a négocié et obtenu une réduction de 25 % sur les tarifs des réceptifs hôteliers, du mois de juillet à celui de septembre.

En contrepartie, son ministère accompagne les opérateurs hôteliers avec des tarifs préférentiels.

A la question de savoir ce qui est fait des taxes perçues, la ministre en charge du Tourisme a soutenu que la taxe de développement touristique est reversée au trésor public, au nom du principe de l'unicité des caisses.

Parlant des critères des restaurants de tourisme, elle a parlé, entre autres, de l'accessibilité du site, de la diversité de la gastronomie, du nombre de couverts et de la qualité du personnel.

A la demande des élus nationaux, la ministre Thiombiano a cité les sites culturels, naturels et mixtes majeurs du Burkina Faso.

DCPM/MCAT


Partager sur :